Le Reiki avec Céline

Voici la retranscription de la vidéo ci dessous, l’interview de mon amie Céline. Cette vidéo fait partie d’une série de 3 vidéos (La 2ème vidéo de Céline sur l’I.E.T. ; la 3ème vidéo de Céline sur les constellations systémiques et familiales)

⚠ IMPORTANT: Un guérisseur ne peut en aucun cas donner un avis médical, prescrire un médicament ou poser un diagnostique. Le soin énergétique ne peut se substituer à la médecine classique. L’arrêt d’un traitement médical doit se faire sous avis de votre médecin.

Pour contacter Céline, praticienne énergétique dans le Pas-de-Calais (62) :

– Maitre enseignante Reiki Usui et Karuna – Séance en IET – Séance en Reiki – Constellation systémique et familiale de groupe et individuelle – Massages

Son Facebook

Son adresse mail : clina26@gmail.com

🙏 Merci à Céline, Martin et Kalie pour ce moment d’échange et de partage !

https://www.youtube.com/watch?v=jIXNBeY1MCo&t=7s

[Marine] : Bonjour et bienvenue sur la chaîne Tout va bien Marine !

[Céline] : « bonjour à tous et à toutes ! »

[Marine] : « Aujourd’hui, je tiens mes promesses, je vous interview une guérisseuse spirituelle : Céline. Céline est mon amie et elle a été ma formatrice Reïki. Et aujourd’hui je la fais venir pour… non, je m’invite chez elle (du coup il n’y a pas Mojito, il y a Callie.) Aujourd’hui, on va parler du Reïki. Est ce que tu peux te présenter ?

[Céline] : « Bonjour, donc je m’appelle Céline, je suis enseignante mais j’ai aussi une formation de thérapeute énergétique et j’ai commencé par le Reïki. Le reiki c’est une méthode japonaise d’imposition par les mains. On permet à la personne de retrouver sa propre énergie en imposant les mains sur elle. »

[Marine] : « D’accord et tu as découvert le Reïki comment ? »

[Céline] : « Alors j’avais des problèmes de sommeil, il y a une dizaine d’années et une amie m’en a parlé et puis j’ai téléphoné à quelqu’un qui faisait des séances et qui formait et ça a été ma base au niveau énergétique. »

[Marine] : « D’accord. »

[Céline] : « C’était il y a un peu près 10 ans. »

[Marine] : « Et tu as tout de suite eu envie de faire du reiki aux autres ? »

[Céline] : « Oui parce que en fait je ne suis pas passée par une séance pour moi, je me suis formé directement. »

[Marine] : « et du coup tu pratiques deux reiki si j’ai bien compris ? »

[Céline] : « Alors dans le reiki, il y a celui qu’on appelle le reiki Ushui où il y a 4 degrés. Alors ça dépend les écoles : c’est trois ou quatre degrés. Ca va jusqu’au niveau enseignant, après on peut le transmettre donc moi c’est ce que je suis. Et on a aussi ce qu’on appelle le reiki Karuna qui a été découvert après et qui est plus dans … Je n’aime pas les comparer car ils sont complémentaires. Mais en fait ça permet d’aller plus en profondeur sur certains points. Par exemple, sur des addictions, sur le sommeil, sur la relation aux autres… Voilà, c’est une énergie un petit peu plus féminine, on a l’habitude de dire. »

[Marine] : « Qui vient te demander un ? »

[Céline] : « Alors il y a toutes sortes de personnes. Moi j’amène le Reïki de deux façons : je propose aux gens des séances de temps en temps, un petit peu comme chez l’ostéopathe, pour se faire du bien. Quand on a un coup de stress : on vient faire une séance de reiki, ça relaxe. Après je propose aussi aux gens qui ont vraiment envie d’un travail sur une problématique, donc ça peut être n’importe quelle problématique. Cela peut être un problème relationnel, un problème de stress, un problème avec le conjoint, de dans le boulot, etc. Et là, on peut travailler plus en profondeur mais quand on fait des séances de façon plus rapprochées en fait. Vraiment c’est un processus, c’est quatre séances qui sont rapprochées et là on va aller travailler plus en profondeur. »

[Marine] : « Et on peut le pratiquer sur les animaux ? »

[Céline] : « Alors les animaux souvent c’est des séances qui sont assez courtes. C’est quand ils ont envie, il faut également leur demander l’autorisation. C’est quand ils ont envie. De toute façon, ils s’en vont quand ils ont pas envie. Et ce qu’il y a de super avec eux c’est que tu peux pas tricher… et donc souvent la séance dure ce qu’elle doit durer puis quand ils ont assez ils s’en vont. »

[Marine] : « d’accord et tu pratiques chez des personnes ? »

[Céline] : « Alors ça dépend. Cela m’est arrivé plusieurs fois, surtout au début mon activité, de pratiquer chez les personnes. Parce que je n’avais pas encore mon petit endroit pour recevoir les personnes. Cela ne me dérange pas encore de le faire, au contraire ; quelqu’un qui n’a pas de moyens de locomotion, j’ai fait aussi pas mal de personnes âgées, de personnes malades qui pouvaient pas forcément se déplacer. Je m’adapte. Cela m’est arrivé alors normalement quand on fait une séance de Reïki, la personne doit être la moitié du temps sur le dos, la moitié du temps sur le ventre… Après je m’adapte. Par exemple, j’avais aidé une dame qui avait un cancer du sein et ne savait absolument pas se mettre sur le ventre, c’est pas grave : on est allé sur son canapé. C’est un peu plus long, c’est moins inconfortable mais ça se passe bien. »

[Marine] : « Et est ce que cela t’es déjà arrivé de faire un soin sur plusieurs personnes ? »

[Céline] : « De pouvoir envoyer du reiki à plusieurs personnes en même temps ? Alors on peut les faire à distance parce qu’il faut savoir qu’au niveau énergétique, en fait au niveau des soins, il n’y a pas de limites d’espace, il n’y a pas de limite de temps. Donc à partir du 2ème degré, on apprend à pouvoir envoyer de l’énergie à des personnes qui sont loin, qui sont à l’autre bout de la planète. On peut même le faire à des personnes qui sont décédées, pour les aider à passer dans la lumière, pour essayer de leur permettre de régler certaines choses. Et donc en fait à partir du deuxième et du troisième degré, on peut ce qu’on appelle la boîte Reïki, envoyer du Reïki a plusieurs personnes en même temps. Oui c’est tout à fait possible.

[Marine] : « D’accord. Alors oui parce que moi tu m’as formé au Reïki premier niveau mais il faut savoir qu’il y a 4 niveaux. »

[Céline] : « Donc le premier niveau justement c’est vraiment l’ouverture à la spiritualité. C’est comme ça que moi je l’ai vécu, vraiment. Le reiki c’est ma base et c’est cette technique en fait qui ma ouverte à plein d’autres choses après. Donc le premier degré c’est vraiment quand on parle du corps physique. On peut dès le soir de la formation le faire sur soi. Ce qui est vraiment intéressant parce qu’on dit toujours « charité bien ordonnée commence par soi même » donc on apprend à faire les auto traitements. Du coup voilà on peut le faire aussi sur ses proches. Le deuxième degré, la grande différence avec le premier degré c’est justement le fait qu’on peut l’envoyer à distance. L’envoyer à distance, l’envoyer à plusieurs personnes et ça c’est vraiment chouette. Donc on arrive plus aussi à toucher on va dire le côté émotionnel, au niveau de la personne le côté mental. Même si au premier degré on peut également le faire. Et après le troisième degré, on va dire que c’est un peu plus le degré spirituel. Et à la base, dans certaines écoles, en fait le 3e et le 4e degré, c’était la même chose. On était maître enseignant Reïki et on avait le symbole du maître et on avait aussi la possibilité d’enseigner. Mais ce degré a été scindé en deux parce qu’en fait des praticiens se sont rendu compte qu’il y en avaient qui avaient envie d’avoir le symbole du maître, parce qu’il est très intéressant à utiliser sur les gens, sur soi même mais qui n’avaient pas forcément cette fibre d’enseigner. Donc vraiment le quatrième degré, c’est vraiment la transmission. C’est être enseignant. C’est un degré juste pour ça, entre guillemets. »

[Marine] : « D’accord parce que moi quand tu m’as former au premier niveau, j’étais avec Valérie et Naïma qui elle l’ont fait vraiment que pour elles et pas du tout pour le faire sur quelqu’un d’autre. »

[Céline] : « On peut aussi. Donc là aussi c’est vraiment pour un bien-être c’est vrai, ça sert avant tout en fait à une découverte de soi, j’ai envie de dire et je pense qu’elle est nécessaire pour après pouvoir aider les autres. Je pense qu’on doit d’abord être bien soi-même avant de pouvoir aider les autres. On dit toujours… que je me rappelle de l’expression… Je vais peut-être la déformer sans faire exprès… On dit toujours qu’il faut avoir sa carafe d’eau pleine avant de pouvoir servir un verre à quelqu’un. Je ne me suis pas trompé ? »

[Marine] : « Non, non, c’est tout bon ! Est ce que tu vois une évolution… tu as tout les niveaux, tu es au quatrième ?

[Céline] : « Oui, mais j’apprends encore. »

[Marine] : « Tu apprends toujours… et est ce que tu as envie d’évoluer sur un autre… d’en apprendre plus dans une autre catégorie ? »

[Céline] : « Donc moi j’ai fait le Reïki, ensuite je me suis formée aux constellations familiales. »

[Marine] : « ça sera le sujet d’une autre vidéo, je pense. Sinon ça va faire beaucoup. »

[Céline] :  » Alors au niveau du Reïki tu parles ? »

[Marine] : « Oui est ce que… je ne sais pas, est ce que tu as essayé sur les plantes, sur les animaux ? »

[Céline] : « Alors j’ai déjà essayé sur les plantes. J’essaye aussi sur l’eau, sur les plats aussi… C’est quand j’y pense ; je devrais. J’en ressens pas forcément toujours le besoin. Moi c’est surtout sur les hommes. »

[Marine] :  » Sur ? »

[Céline] : « Sur les hommes… et les femmes ! Sur les êtres humains en général ! C’est mon fils qui me perturbe (rires). Les Hommes avec un grand H. »

[Marine] : « Est ce que tu peux expliquer pourquoi tu as voulu aller jusqu’à former les autres ? C’était vraiment un besoin pour toi de former ?

[Céline] : « Oui, je suis enseignante à la base oui. Mais je pense que j’ai cette envie de transmettre en fait. Je pense que c’est l’envie d’enseigner autrement et c’est vrai que je propose aussi, ça j’en ai pas parlé, des stages pour les enfants. Alors pour l’instant, j’ai pas relancé. J’ai fabriqué moi même un livret pour les enfants et j’ai formé mes deux grands parce que je suis maman de trois enfants et donc il y a deux ans a peu près j’ai formé mon fils aîné et ma fille.

[Marine] : « Donc un livret pour que les enfants puissent le faire ? Alors je crois que j’ai vu ta fille en faire ? »

[Céline] : « Oui quand elle s’est tordu la cheville. Pour qu’ils puissent en faire, ils sont initiés au premier degré. Les enfants on peut les initier à partir de 7 ans. Et le deuxième degré ça vient plus tard mais c’est possible en fonction de la maturité des enfants. Quand ils me le réclameront, pour l’instant voilà. Mais j’espère bien les former jusqu’au troisième degré s’ils sont d’accord. »

[Marine] : « Et tu les vois l’utiliser de temps en temps ? »

[Céline] : « Alors au début, c’était un peu compliqué. Parce que souvent, tout ce qui vient de maman… [Bougonement]. Si, après ils le font quand même. En fait, ils le font quand même, la preuve en est que Faustine quand elle s’est fait mal aux sport. Et des fois, ils me le réclament aussi quand ça va pas : des maux de ventre « Maman, tu peux faire du Reïki ? » Quand ils étaient petit en fait, Victor et Faustine dormaient dans la même chambre, ils avaient besoin que je vienne au moment pour s’endormir et en fait il avait un lit chacun d’un côté et j’avais mis une chaise au milieux et je leur faisais du reiki pour qu’ils s’endorment. Et c’était magique parce qu’en dix minutes… On dit que les mains sont interdépendantes en fait, on a pas besoin de mettre les deux mains. Et je mettais ma main sur Victor et ma main sur Faustine en même temps. Et c’était petit rituel tous les soirs. »

[Marine] : « Mais ce qu’on n’a pas bien / pas vraiment expliqué, c’est vrai que quelqu’un qui n’y connaît rien du tout, en soin énergétique, le Reïki c’est vraiment une apposition des mains mais pas forcément sur la peau… »

[Céline] : « Non, pas forcément sur la peau. Alors moi j’ai appris comme ça, j’ai pas ce besoin de toucher les gens. Cela m’arrive de le faire mais personnellement, alors après là mes « élèves », je leur dis « vous faites comme vous le sentez ». Moi je mets a à peu près mes mains à deux ou trois centimètres de la personne mais ça m’arrive de toucher. J’ai l’impression de mieux ressentir les choses quand mes mains sont à une certaine distance du corps et je sais que ça peut aussi permettre à certaines personnes de se détendre. Tout le monde n’aime pas forcément être touché. tout le monde n’aime pas forcément… J’ai commencé comme ça, appris comme ça. »

[Marine] : « Estce que tu peux expliquer un petit peu une séance ? »

[Céline] : « Alors déjà il y a un entretien, il y a un dialogue avec la personne. Je lui demande pourquoi elle est là, elle m’explique un petit peu sa problématique. Je rappelle cela peut-être soit une séance de relaxation ou soit un processus plus long. Donc il y a vraiment ce dialogue. J’explique à la personne comment ça va se passer. Donc d’abord elle est sur le dos. Je lui demande d’essayer dans la mesure du possible de s’intérioriser, c’est à dire de fermer les yeux et vraiment d’être à l’écoute de ses sensations. Après tout le monde n’y arrive pas, il y a des gens pendant la séance qui ont besoin de parler. C’est pas grave : on discute de tout, de rien, de leur vie, de leurs problèmes ou de complètement de choses, ce qu’ils ressentent. Moi je n’impose rien à personne. Donc, la personne est couverte, habillée. Elle est sur le dos d’abord et ensuite je mets mes main à différents endroits sur le corps. Cela va de la tête… alors il y a un protocole, il y a un ordre bien précis dans la position des mains. Après, avec l’expérience, on se laisse guider aussi en fonction de… On sent l’énergie bloqué, on reste plus longtemps, enfin davantage à un endroit qu’un autre. Ensuite la personne se met sur le ventre, donc comme je l’ai dit tout à l’heure c’est pas une obligation, il y a des gens qui ne peuvent pas et on fait l’autre partie du corps. Quand personne s’engage dans un processus pour vraiment aller travailler en profondeur, je lui propose en plus du processus, donc qui est sur quatre jours assez rapproché, de lui faire des soins à distance pendant une semaine à trois semaines. Après ça fait partie du processus. »

[Marine] : « On peut demander un soin, ou demander quatre soins un peu plus rapproché… »

[Céline] : « C’est ce qu’on appelle un processus rapproché, c’est un protocole Reïki (même si je n’aime pas ce therme là). Quand on prend un protocole Reïki, il y a un soin à distance qui est proposé, cela fait partie du processus. C’est quand on veut travailler en profondeur. Et puis bien sûr je dis toujours qu’il y a, ce que j’appelle un SAV (c’est ma formatrice qui me disait ça, j’ai repris l’expression). C’est à dire que je ne lâche pas les gens dans la nature, ils peuvent m’appeler si ça ne va pas, m’envoyer des messages… Je n’ai pas forcément réponse à tout mais je suis là pour les encadrer (entre guillemets), les rassurer surtout dans ce qui peut se passer pendant la guérison. »

[Marine] : « Et, est ce que tu peux rappeler : parce que si quelqu’un veut prendre rendez vous, qui peut se dire ben voila j’ai de la fièvre ou j’ai mal au dos, c’est pas quelque chose qui est instantanée ou toujours… »

[Céline] : « Les sympthomes que l’on peut avoir pendant la crise guérison, ce qu’on appelle processus de guérison ?

[Marine] : « Et le processus de guérison. Finalement tu peux avoir plus mal sur le coup. »

[Céline] : « C’est ça alors ça c’est propre à chacun. Alors il y a des gens… alors on dit toujours « au pire le Reïki ne fait rien ». Même si moi je n’y crois pas. Il y a toujours quelque chose mais enfin je veux dire : c’est très rare que la personne ne ressentent rien. Souvent, surtout quand c’est quelqu’un qui n’a jamais reçu de soins énergétiques. Mais moi je sais que je peux en parler parce que les premiers soins énergétiques que j’ai reçu c’était du magnétisme, et du reiki aussi d’ailleurs. J’étais vraiment très fatigué. Voilà donc au niveau de la crise de guérison les symptômes peuvent être vraiment très variés. Et des fois, alors moi je n’ai pas eu… Enfin si je l’ai eu mais c’est surtout ma prof qui m avait parlé. Elle avait reçu une jeune qui avait fait une crise, qui faisait de l’eczéma, et en fait au bout de la première ou deuxième séance, son état avait empiré son état. Et la maman n’était pas contente entre guillemets après elle et en fait elle lui a dit c’était normal effectivement. Quelques jours après ça avait complètement disparu parce qu’en fait avait amplifié le symptôme pour vraiment le faire partir en fait. »

[Marine] : « ça accélère le processus de guérison mais ça ne résout pas d’un claquement de doigt. »

[Céline] : « Non, non et bien souvent il y a cette partie ou, en fonction des personnes encore une fois, où le symptôme il va être décuplée. Mais c’est ce qu’on appelle la crise de guérison. Mais c’est vrai je sais que quand mes enfants ont mal et surtout Martin, je veux tout le temps leur faire du Reïki, et des fois la douleur en fait elle s’accentue en quelques secondes. Je leur explique bien qu’il faut attendre, vraiment essayer de passer ce cap pour qu’après ça aille mieux. »

[…]

[Marine] : « J’aimerai te poser la question : est ce que le reiki c’est juste un soin ou est-ce que ça peut aller plus loin ? »

[Céline] : « Alors le reiki c’est une imposition des mains mais c’est surtout une vision de la vie. En fait une philosophie de la vie moi personnellement et même en général. Parce que donc c’est le docteur Ushui qui est à l’origine de de cette technique énergétique donc cette technique qui vient du Japon en fait. Lui disais que c’était certes 50% où on mettait les mains sur la personne pour l’aider mais c’est aussi voilà des idéaux du Reïki, c’est à dire essayer de, d’atteindre voilà, un bien-être et une façon de vivre en général qui va à la découverte de soi, à la découverte des autres. Et en fait pour lui le bonheur: c’est le chemin. Ce n »est pas forcément la destination, c’est le chemin. Et moi je sais que ça m’a apporté beaucoup au niveau du quotidien et puis au niveau de ma façon de voir les choses. Pour moi c’est une ouverture de coeur et une ouverture vers la spiritualité.

[Marine] : « Et vivre l’instant présent. »

[Céline] : « C’est vivre l’instant présent. Aussi dans les idéaux du reiki on dit toujours « justes pour aujourd’hui ». Juste pour aujourd’hui, je me libère de toute préoccupation. Juste pour aujourd’hui je me libère de toute colère. Voilà c’est ça les idéaux là en fait on les découvre en formation et on va vraiment en profondeur pour essayer de comprendre quel sens ça peut donner à la vie et comment ça peut nous aider au quotidien. »

[Marine] :  » Oui parce que finalement en faisant cette philosophie de vie, ça t’a permis au quotidien d’être plus ouverte ?

[Céline] : « C’est ça. »

[Marine] :  » Et te réveiller un peu plus à la spiritualité ? »

[Céline] :  » C’est ça, et ça m’a aidé aussi à guérir toutes les casseroles qu’on à tous, les blessures… »

[Marine] : « Alors tu proposes, on va résumer : tu proposes un soin une fois.

[Céline] : « Voilà si la personne a envie de venir découvrir par exemple. Moi il n’y a jamais d’obligation. C’est à dire que même si la personne au départ dit je veux partir sur un processus je veux faire les quatre jours, et qu’au bout de la première séance, on voit que ça lui correspond pas, il n’y a pas de problème. Il n’y a aucune obligation. Donc oui je propose une séance de temps en temps quand on a un coup de stress, quand on a envie de se faire dorloter, chouchouter, prendre un moment pour soi. Et puis après les gens qui ont vraiment envie de travailler sur les problématiques particulières, qu’elles soient physiques, émotionnelles, spirituelles, de tout ordre, là on peut faire un processus sur quatre jours. La particularité c’est que c’est quatre jours assez rapproché. Il faut vraiment respecter ce rapprochement entre les séances pour un vrai travail en profondeur. »

[Marine] : « Donc sur les soins que tu peux faire sur les autres : soit un, soit quatre soins assez rapproché, à distance, à domicile… Tu as aussi une pièce… »

[Céline] : « Une pièce où je reçois les gens, tout est possible. »

[Marine] : « Le panel est assez large. Et après tu peux aussi former.

[Céline] : « Voilà donc j’ai mon quatrième degré donc ma maîtrise d’enseignante. Donc je forme aux 4 degrés. Donc là c’est des formations… alors moi je m’adapte : je ne pose pas forcément de date. J’attends que les gens viennent à moi et ensuite quand j’ai une personne… parce qu’on peut très bien, je peux très bien former une seule personne à la fois. Aucun souci. D’ailleurs ma première élève, Valérie, on était toutes les deux, c’était chouette. Bon, on se connait très bien donc voila mais ça m’est déjà arrivé aussi avec des personnes que je n’étais pas mes amis et ça s’est très bien passé. »

[Marine] : « voilà. Parce que nous on ne se connaissait pas forcément depuis longtemps… et ça s’est très bien passé longtemps. Et depuis, on s’est rapproché, on est devenues amies donc forcément… C’est vrai que ça crée un lien. »

[Céline] : « Oui il y a toujours un lien, c’est ce que je dis. Et enfin moi je sais que j’ai encore un lien particulier avec ma formatrice reiki, qui m’a formé aussi à d’autres choses, mais il y a toujours ce lien. Et moi je veux dire, un élève qui me rappelle même dix ans après je vais décrocher. Et puis s’il a des questions, j’essayerai d’y répondre. »

[Marine] : « Est-ce que pour terminer tu aurais une anecdote à nous dévoiler ? »

[Céline] : « Alors une anecdote… une anecdote :je pense toujours au début où j’ai commencé. Je suis allée au Portugal avec avec mes enfants et on devait visitez Lisbonne, on avait plein de choses de prévues, on était au début de la journée et là Victor s’est tordu la cheville. Mais comment va-t-on faire pour sillonner toute la ville, et la visiter, et profiter… ? Et donc je l’ai assis je me souviens sur un banc public et je lui ai fait du Reikipendant 20 minutes et il est reparti comme si de rien n’étai.t Et j’ai trouvé ça absolument génial ! Continuer la journée de façon… sans embêtement ! »

[Marine] :  » d’accord donc après à savoir que Céline fait aussi… tu es en train de te former pour des massages ? »

[Céline] : « Voilà donc ça c’était ma base. Le reïki était ma base au niveau énergétique mais avant de faire du Reïki, j’avais commencé à apprendre à masser. J’avais arrêté pour plein de raisons et là j’y revient. Donc j’ai trouvé une formatrice en fait qui m’a formé donc aux massages relaxants, au massage du dos, en massage de relance de l’énergie par les pieds… et là pendant les vacances de noël je vais être formé aux massages ayurvédiques. Donc c’est un massage d’une heure dix qui enveloppe vraiment tout le corps et qui est plus énergique que le massage relaxant. Et on me dit que je masse très bien ! »

[Marine] : « Et le Reïki tu le fais depuis quand ? »

[Céline] : « Alors le reiki depuis 2012 je fais des sciences. J’ai eu à un moment une pause et ensuite je suis enseignante depuis 2018. »

[Marine] : « et donc après on va essayer de vous faire une vidéo sur les constellations parce que je pense que ça c’est vraiment pas très connu. »

[Céline] : « du tout… ça commence… ça commence à être de plus en plus connu mais c’est très très intéressant. »

[Marine] :  » voilà et du coup je voulais absolument que tu nous en parle. On va faire une autre vidéo pour pas que ça soit des trop trop longue vidéo mais voilà donc il y a le Reïki, les massages, les constellations et l’I.E.T. Ce que je te propose c’est qu’on en termine là. Merci à Calie. Belle journée à tous merci beaucoup de nous avoir écoutés n’hésitez pas à mettre un petit pouce, à partager la vidéo et puis à nous poser des questions si vous souhaitez que je pose des questions à Céline, on pourra peut-être faire encore une vidéo. »

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. 10 mars 2022

    […] vidéo fait partie d’une série de 3 vidéos (La 1ère vidéo de Céline sur le Reiki et son article ; la 3ème vidéo de Céline sur les constellations systémiques et […]

  2. 13 avril 2022

    […] vidéo fait partie d’une série de 3 vidéos (La 1ère vidéo de Céline sur le Reiki et son article ; la 2ème vidéo de Céline sur l’I.E.T. et son […]

  3. 18 mai 2022

    […] vidéo fait partie d’une série de 3 vidéos (La 1ère vidéo de Céline sur le Reiki et son article ; la 2ème vidéo de Céline sur l’I.E.T. et son […]

  4. 28 juin 2022

    […] vidéo fait partie d’une série de 3 vidéos (La 1ère vidéo de Céline sur le Reiki et son article ; la 3ème vidéo de Céline sur les constellations systémiques et familiales et son […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :