Projet balcon potager

A mon échelle, je me suis questionnée sur comment aider et célébrer la terre mère. J’avais envie de semer la vie ! Alors comment ? Et bien l’année dernière, je m’en suis voulu de ne pas avoir fait deux plants de tomate cerise comme d’habitude. Cela m’a manqué. J’ai récolté une belle poignée de mirabelle sur mon mini mirabellier, j’ai récolté les aromates mais c’est tout ! Alors cette année, je ne me ferais pas avoir, je vais faire beaucoup mieux avec un balcon potager.

La maison à insecte et le compost

En premier, j’ai accroché une maison a insectes il y a environ un an, et nous avons eu le plaisir de rencontrer une araignée et d’autres petits insectes. J’avais installé cette petite maison sans vraiment y croire car sur du béton, sans contact avec du vert, je ne pensais pas que les animaux viendraient. Mais si !

J’ai créé un compost pour éviter de jeter mes épluchures. C’est tout simple : un pot et une coupelle, on met un peu de terreau, les épluchures, un bout de carton non traité, de l’eau… On arrose, on met la coupelle pour que ce soit fermé. Et on remue et arrose de temps en temps. Au bout de quatre mois, on devrait avoir un compost. Pour le moment après deux ou trois mois, mon compost est plein, on observe bien la décomposition ! Or je pense utiliser très vite ce premier bac de compost pour un bac vide où je ferais des couches de bois / feuilles sèches et des couches d’épluchures et de vert (c’est à dire un bac en lasagne).

Le concept des lasagnes est un concept que j’ai découvert dans les vidéos et le livre de Damien Dekarz, je te propose mon article : La permaculture au Jardin mois par mois.

Faire un balcon potager

Je dis balcon potager, j’aurais pu dire responsable peut-être, ou bio. C’est ce à quoi j’aspire en tout cas. J’ai acheté des graines pour commencer. Mais dès à présent, j’espère ne plus rien acheter ! Je pense faire appel au troc pour du terreau, de la terre, peut-être d’autres graines ou quelques pieds de fraisiers… J’espère utiliser des graines directement avec les fruits et légumes achetés en bio à O’tera (un magasin qui vend les produits de producteurs locaux). Mon plan n’est pas d’être autonome en nourriture de juin à octobre, bien sûr. Avec 11m² de balcon, je ne peux qu’espérer m’amuser et avoir quelques kilos de fruits et légumes par an. De vrais bons aliments que j’aurais vu pousser. Et puis les aromates sont essentiels pour la cuisine mais aussi se soigner !

Pour aller plus loin dans ce balcon potager, si le sujet t’intéresse, j’ai un autre blog où je parle plutôt de mes passions (films par exemple) et où je dédis une page au balcon potager et à mes tests. Je ne cache rien, j’explique juste ce que je fais, ce que j’aimerais faire et montre quelques résultats en photos. Voici par exemple, ce qu’il s’est passé en janvier 2021 au balcon.

Balcon et récupération

Je parlais de troc mais il faut aussi parler de récupération. Un vieux pot chez mon père, un ancien bac de rangement, une poubelle en métal trouvé dans le local poubelle,… Mais aussi des petits batons pour noter le nom des plantes, des cailloux pour le fond des bacs… En fait, il y a tellement de choses a porté de main ! Alors oui, lorsque l’on a un jardin voir des animaux, c’est plus facile : on a du fumier, de la tonte de pelouse, le voisin donne un peu de paille… Or, on peut trouver des choses facilement, même en ville.

En face de chez moi il y a une promenade avec des arbres, et bien février est une bonne période pour récupérer les branches et feuilles tombées à terre. Je sais que plus jeune, je faisais des semis de Pensées pour mes parents, et les graines, je les prenais sur les fleurs fanées de la ville. On peut aussi utiliser le troc. J’essaye de garder le marc de café également, je ne sais pas si le mien est bon car ce sont des dosettes que je découpe et je pense que l’aluminium ne doit pas être très bon. Dans tous les cas, celui-ci éloigne les petites mouches des semis, et cela me va bien !

J’ai un aveu à faire : je me prépare. Dans quelques années, j’aurais besoin d’un espace de vie plus grand. Il est possible que j’ai un jardin à ce moment là. Et quel est le meilleur moment pour planter un arbre ? Maintenant. Tout de suite. Sans attendre. Par ce que les arbres, les plantes, nous, ont besoin de temps pour grandir. Alors je m’y mets maintenant. Un mirabellier, un figuier, un framboisier… Sur un balcon, c’est possible ! Et je vais même tenter des boutures…

Si tu es intéressée par le potager sur balcon, je t’invite à aller découvrir mon autre blog. Sinon je ferais surement un article bilan à la fin de l’été pour montrer les bénéfices du balcon potager. En tout cas, voici quelques petits changements dans ma vie pour aller vers une autre vie. Ce n’est pas grand chose, je le confesse. Je médite, je fais des prières (je ne suis pas croyante pourtant), j’essaie d’éveiller, je manifeste, j’écris ses articles… Je pourrais déménager et monter un projet en permaculture. Ce serait un grand pas, mais là c’est un gros projet, un changement de vie radicale. Et ce n’est pour l’instant pas d’actualité ! Et toi, as-tu une action, un potager, un rêve ?

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. 23 mars 2021

    […] Si cela t’intéresse, je te donne le lien de mon article sur le potager. […]

  2. 8 avril 2021

    […] sur notre actualité (Le réveil), une exploration de la nature (La permaculture au Jardin, Mon projet Balcon-Potager, mon rêve de monde en vert…) […]

  3. 30 avril 2021

    […] Il va falloir repenser nos façons de vivre, nos manières de voir les choses. Je suis en train de faire le ménage et troquer pas mal de chose, j’espère vivre avec moins de futilités, me libérer, réduire ma consommation. Alors, je t’écoute, je suis preneuse de toute idée pour nous amener à vivre plus simplement. Je ne parle pas d’économiser de l’argent, je parle bien de vivre. Vivre mieux, un esprit sain dans un corps sain. Plus de crudités, plus de produits frais et locaux… Et pourquoi pas des produits du balcon ? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :