Le virus qui aimait la musique

Cela ressemble au titre d’un joli conte, et pourtant c’est bien réel. On accepte d’être privé de toutes nos liberté pour un virus qui ne circule plus. C’est dramatique, et ça se passe sous nos yeux. Il ne faut rien dire, accepter tout. Je comprends mieux pourquoi les affiches « Masque obligatoire » sont des personnages sans yeux. La démocratie est morte et personne ne la pleure, ou presque. 

Au sommaire : un monde sans musique, sans sport et sans culture. Bienvenue dans votre nouveau monde.

Un monde sans musique

Beaucoup d’arrêtés préfectoraux éclosent ces derniers temps. Certains m’ont de suite fait tiquer. Et je ne comprends pas que personne d’autre n’y réfléchisse, ou presque… 

Il est interdit d’écouter de la musique entre certaines heures. Si tu écoutes de la musique seul chez toi, même si tu n’as aucun voisin, il ne faut pas que la musique s’entende de l’extérieur. Mesure spéciale COVI. Oui, j’imagine que le virus aime la musique. Alors pas de précision sur ses goûts musicaux. Nous sommes encore à la phase de recherche de ses passions apparemment. Peut-être qu’il toque à ta porte si tu aimes Mylène Farmer ou Zazie.

Du coup, si tu es professeur de fitness par exemple, tu n’as plus le DROIT de mettre de la musique trop fort pendant tes cours. Il faut baisser le volume. Mesure COVI.

D’ailleurs, le sport. Parlons du sport. Cela aussi, c’est bientôt fini.

Un monde sans sport

Je ne sais pas où tu habites mais personnellement dans la MEL ou Métropole Lilloise, le sport pour les adultes, c’est terminé.

Obligation de fermer pour les salles de sport. Après les boîtes de nuit, beaucoup vont diminuer leurs rencontres amoureuses. Mais ce n’est pas tout. Les gymnases sont fermés. En fait, pour faire du sport, il faut avoir en dessous de dix-huit ans et le faire avec l’école ou une association. Ou bien pratiquer un sport de façon professionnel.

Oui, le COVI aime le sport. Il peut te sauter dessus si tu fais de la boxe ou du handball. En fait, c’est un gros cradeau, il faut le savoir ! Il adore la transpiration, se frotter sous les aisselles souiller. C’est son dada. Du coup si tu fais de la sophrologie, ou de la méditation, ça passe.

Un monde sans culture

Finalement, sans musique, sans sport et sans culture ? C’est notre nouveau monde ? Parce que personnellement, festivals, concerts, spectacles d’humour ont été annulé. Avant on sortait. Je m’imagine raconter à mes petits-enfants : « J’ai été au festival de SPA et je suis restée assisse sur des cailloux toute la journée pour vivre mon meilleur concert de Zazie. J’ai eu mal aux fesses pendant trois jours. Et j’ai été voir Izia, je peux te dire qu’elle envoie, elle sautait partout sur scène, c’était génial et je suis devenue fan ! Quelle énergie de dingue ! Alors bien sûr, les concerts de Mylène Farmer, ça c’était du grand spectacle, ça c’était magnifique, impossible de regarder partout… Et tous ces fans, cette ambiance… C’était tellement génial… » Oui, parce que finalement, je ne sais pas si nous revivrons ça. Si on laisse faire, ce sera fini de ce monde-là.

Entre les spectacles remboursés, annulés, reportés… C’est difficile de s’y retrouver et de retrouver l’argent que l’on avait dépensé… Je comprends un peu les personnes qui réfléchissent à deux fois avant de réserver… Alors oui, on devrait les soutenir.

Soutenir la culture, les restaurateurs, les coachs sportifs, les barmaids, les patrons de discothèque… Mais au lieu de ça on met un masque, on se fait tester toutes les semaines et on acceptera bientôt un vaccin sous le motif de la peur.

Voici votre nouveau monde. La peur.

Et bien je n’ai pas peur. Comme le dit Sandrine Muller-Bollard, revue à ma façon : « je suis sur terre pour aimer, faire des câlins, faire des bisous et je n’ai pas peur. » J’aimerais tellement que plus de gens fassent tomber le masque… J’ai l’impression que tout le monde dort. Moi je veux un monde nouveau, un monde en vert. Mets moi un petit message, un like, un partage si toi aussi tu es réveillé ! Réveillons-nous, réveillez-les !

Je t’invite à lire mes autres articles sur le sujet : un monde vert, un autre monde, action et manifestation, le guerrier pacifique, la communication non-violente, Mon grand-père veut se faire piquer, ou encore lire ma nouvelle Le réveil.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 1 avril 2021

    […] Même quand j’ai appris que mon grand-père voulait se faire piquer. Nous sommes face à un virus qui aime la musique alors soyons […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :