Le livre de l’Ikigaï de Bettina Lemke

J’ai terminé ce lundi 18 novembre le livre « Le livre de l’Ikigaï » de Bettina Lemke. Pour tout te dire, j’ai découvert ce concept d’Ikigaï il y a un peu plus d’un an. Doucement, j’ai vu des livres apparaitre sur le sujet. D’ailleurs, j’ai acheté le livre / cahier de Lilou Macé, une personne que je suis sur le net et que j’adore. Tu peux aussi retrouver mon avis sur son premier cahier « Cahier des 100 jours« . J’avoue, à ce jour, j’avais commencé le cahier « 100 jours pour découvrir sa mission de vie » mais je me suis interrompue au bout de 40 jours. C’est une erreur de ma part, le livre est très bien. J’ai en parallèle commencé Le Livre de l’Ikigaï. Voici mon avis.

L’Ikigaï, un élément peu travaillé en occident

L’Ikigaï est une façon de vivre en adéquation avec sa vocation, sa passion, ce qui nous fait gagner de l’argent et ce qui aide le monde. Pour résumer bien sûr. C’est un mot qui n’a pas son équivalent en Français ou dans tout autre pays occidentale à ma connaissance, dans le sens où cette stratégie n’est pas utilisé. D’ailleurs, mon correcteur orthographique le souligne et ne trouve pas. Et pourtant ! Au Japon, plus de 80% des gens connaissent leur Ikigaï et surtout, leur espérance de vie en est allongée. En France, on parle de trouver sa passion. « Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie » disait Confucius. Et c’est bien vrai. C’est le thème de l’Ikigaï, le résumé le plus clair.
Dans notre société où de plus en plus de monde cherche un nouveau travail parce qu’il s’ennuie, parce qu’il n’aime pas son métier, parce qu’il n’est pas à l’aise dans sa boite… N’est-ce pas une réponse idéale ? On veut tous avoir un job de rêve, faire ce qui nous plait vraiment toute la journée. Voilà pourquoi je me suis directement plongée dans ce livre. Et j’ai bien fait !

Un livre qui enseigne

D’abord, Bettina Lemke propose d’expliquer l’Ikigaï, ses origines, ses applications, des exemples également de gens qui vivent leur Ikigaï. C’est très intéressant, surtout quand on ne connaît pas ce mot. Cela permet d’avoir une image, des représentations de ce qu’il désigne. On peut ainsi mieux le comprendre. Cependant, l’auteur nous invite, si nous le désirons à passer directement à la pratique. Pourquoi pas ? Cela nous retire je dirais 40% du livre. Il y a ensuite de nombreuses explications et exemples tout au long du livre pour mieux comprendre un concept, une idée. Le livre est court et le sujet m’intéressait, j’ai donc tout lu et adoré ce que j’ai lu.

Un livre avec exercices

Le livre met en pratique, c’est ce qui m’a plus dans le résumé. Tu n’as pas uniquement un livre à lire et à réfléchir ensuite. Il y a tout un tas de petits exercices qui te font réfléchir sur ton passé, ton présent et ton avenir. Il interroge sur tes films préférés, ce que tu aimais faire quand tu étais petit, ta vision idéale de l’avenir… Et te donne des clés pour avancer, te motiver, mais surtout t’éclaire sur ton Ikigaï. A la fin du livre, tu devrais en effet savoir quel est ton Ikigaï. Au moins, tu dois avoir des pistes à suivre. Je pense que tout le monde devrait lire ce livre ou au moins un livre de ce style (mais pourquoi un autre, celui-ci est très bien fait) pour trouver son Ikigaï.

Un livre qui va au-delà de mes espérances

J’ai beaucoup aimé ce livre Le livre de l’Ikigaï, surtout qu’il y a quelques exercices de méditation, de réflexion pour se détendre et trouver au mieux les réponses à nos questions. Pour tout avouer, j’ai lu (et fait les exercices) d’au moins la moitié du livre il y a quelques mois. Je l’ai repris et terminé ce mois-ci. Et bien, en relisant mes réponses, je me suis dit mince, il y a plein de choses qui ont changé dans ma vie et je ne répondrais plus du tout cela ! Et bien le livre y répond. Nous changeons tout au long de la vie, l’Ikigaï aussi d’ailleurs peut évoluer. Et heureusement ! Finalement, toutes les inquiétudes qui me passaient par la tête ont été rassurées par ce livre et surtout son auteur, évidemment.

Alors, j’avais bien une idée sur mon ikigaï. Mais tout le long du livre Le livre de l’Ikigaï, j’ai été confortée dans mon idée. L’écriture est bien évidemment ce qui me passionne depuis très jeune, j’ai des compétences pour cela grâce à mon DUT Information communication option Métiers du Livre ; j’ai également l’expérience grâce à mon premier livre publié et ceux qui vont bientôt suivre. Je veux également aider les gens à s’épanouir par l’écriture de leur autobiographie, c’est un thème qui revient beaucoup dans mes écrits en ce moment. Tout est presque réuni !
Et toi quel est ton Ikigaï ? Clique sur le lien du livre pour l’acheter dès maintenant et le découvrir !

Les liens concernant les livres mentionnés dans cette page sont des liens affiliés à Amazon. Pour cela, je reçois environ 5% du livre pour tout achat sur leur site internet. Cela me permet de financer en partie l’hébergement et le nom de domaine du site AmiAuteur.fr et il est donc normal que je te remercie pour ton aide en retour !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 8 avril 2021

    […] de vie. J’ai lu le livre de Bettina Lemke Le Livre de L’Ikigaï, dont voici mon article Le Livre de L’ikigaï. Et malgré tous les exercices, je n’avais pas de mission de vie claire. Du coup, j’ai […]

  2. 31 août 2021

    […] que pour cela, chacun devrait lire la partie du « rêve » de ce livre. J’ai déjà parlé d’Ikigaï. Ici, c’est une autre approche, où l’on va plus loin et où l’on invente le […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :