Le carnet à idées pour écrire

Depuis quelques articles, nous nous penchons sur l’écriture pour ceux qui ont envie de raconter leur histoire par une autobiographie. Je t’invite à lire mon article de présentation, ainsi que mes articles sur pour quoi écrire son autobiographie, le matériel, l’environnement, écrire qui et pour qui Cet article est un peu plus général car il va concerner toutes les personnes désirant écrire tout comme l’article lire pour écrire.

En phase de préparation, l’esprit cogite. Tu auras besoin de plusieurs supports d’écriture pour être paré aux idées. Savais-tu d’ailleurs que Louis De Funès se préparait ainsi ? Il gribouillait partout, sur une serviette au restaurant, sur des post-it. Parce que le serveur avait eu une mimique, une phrase, un tic devenu intéressant sous l’œil de l’acteur.

Un petit bloc note dans la poche

Je note souvent des phrases, j’ai un carnet, tout petit au fond de mon sac. Il me sert de temps à autre pour ne pas oublier une idée alors que j’attends mon tour dans une file d’attente ou à la fin d’un trajet en voiture. Après, la technologie aidant, j’avoue beaucoup noter dans mon téléphone portable : une réplique de ma grand-mère, un mot à chercher dans le dictionnaire, un livre à lire ou un film a regarder. On parle parfois de synchronicité, comme si rien n’était le fruit du hasard, si un mot revient, une personne te donne un conseil alors cela pourrait servir. Les gens c’est pire que des personnes, voilà un titre arrivé après écriture du roman, suite à une note. Il y a souvent des phrases spéciales, communes uniquement au cercle familiale. Ce pourrait aussi être une piste pour ton œuvre.

Que noter ? Ecrire nos observations

Dans ce carnet, dans ton téléphone, il y aura tes idées fugaces, un souvenir qui remonte tout d’à coup et que tu aimerais raconter. Mais tu peux aussi, même dans un autre carnet, noter des situations, des actions, des phrases. Une belle phrase qui te passe par la tête, un tic commun à des personnes de ta famille, une chanson que l’on entend encore aujourd’hui… Tout ce qui te replonge dans une autre période de ta vie. C’est une suite d’observation finalement interne, tu vas écrire ce qui te titille la mémoire.

L’exercice des cinq sens

Un bon exercice que je conseille à tout écrivain en herbe, est de s’entrainer sur les cinq sens. Sur cinq feuilles, note les cinq sens : odorat, vue, ouïe, goût, touché. L’exercice consiste à écrire pour chaque section des mots correspondants, peu importe si ce sont des verbes, des noms. Par exemple pour l’ouïe : entendre, bruit, murmurer, bruissement, sonore, brouhaha, chant, écouter… Un deuxième exercice connu consiste à écrire un court texte pour chaque sens avec les mots nommés.

Et enfin, un troisième exercice inventé pour ce blog censé t’aider à écrire ta propre œuvre autobiographique : écrit un souvenir au minimum pour chaque sens. On se rappelle tous de la madeleine de Proust, à toi de trouver ta madeleine.

Alors que vas-tu noter dans ton petit carnet ? Si tu utilises ton téléphone, dis nous en commentaire si tu utilises une application spéciale.

Si tu aimes avoir un support papier ou si tu veux en savoir plus sur l’écriture de ton autobiographie, c’est possible ! J’ai écrit un livre Comment écrire son autobiographie : Le Livre de ta Vie. Il est disponible sur Amazon en format papier ou ebook. Pour tout achat du livre papier, je t’offre l’ebook. C’est facile, il faut juste m’envoyer un mail avec la preuve d’achat. Et si tu ne souhaites pas passer par Amazon, n’hésites pas à m’envoyer un mail : amiauteur@gmail.com.

Image par Karolina Grabowska de Pixabay

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :