La question de l’originalité

Chaque être est différent. Tu verras beaucoup d’articles te dire comment écrire, qu’un roman doit comporter un minimum de mots, qu’il y a une forme ou un fond à avoir… Or, nous sommes tous différents, et ce qui peut parfois plaire le plus : c’est l’originalité. Sois Toi : écris comme il te semble bon, c’est aussi une façon de se créer un style. Tout le monde n’apprécie pas ton style ? Ce n’est pas grave, c’est le tien. Sois fier de ton originalité.

Être original sur la forme


On peut être original dans la forme de son texte. Pourquoi ne pas écrire dans le sens d’un manga, de droite à gauche ? On peut jouer sur le nombre de mots, sur la mise en page, le chapitrage… Là où l’on a le plus jouer avec la forme, dans l’écriture, je pense que c’est la poésie. Tu pourras trouver de jolis poèmes, tant sur le fond que la forme avec Apollinaire et son célèbre recueil Calligrammes. Le principe est d’écrire des poèmes dont la forme prend celle d’un dessin.

Mais je suis sûre qu’il y a beaucoup de choses à explorer, surtout avec les nouvelles technologies. Certains livres sont lus, certains offrent des expériences uniques : des sons, des liens, des vidéos…

Être original sur le fond

De même, je crois qu’il ne faut pas se mettre de barrière non plus sur le fond. On voit souvent le schéma narratif avec une situation initiale, un bouleversement, des péripéties… Cependant, il y a toujours eu de nouveaux mouvements littéraires : les essais, les romans autobiographiques, les romans épistolaires… Tout peut être visualisé et écris. Je pense par exemple au livre où l’on choisit l’histoire (Si tu décides que le héros prend le chemin A ou le B, tu te rends directement à la page 10 ou 50…). Sois inventif.

Souvent, je vois des auteurs se poser la question du genre littéraire. « Dans quelle catégorie est-ce que je mets mon œuvre ? » Et oui, c’est la réalité, si tu publies par exemple sur Amazon, tu verras qu’il faut indiquer une ou plusieurs catégories. Mais, je pense qu’il faut se laisser un peu de légèreté dans l’écriture. Ne pas se bloquer ou se mettre de barrière. Après tout, les tags ou autres mots clés aideront la plateforme à mettre ton livre dans des cases… Mais surtout, le lecteur se fera son propre avis par la 4ième de couverture ou en feuilletant quelques pages.

Sujet et originalité

Enfin, tu entendras « Tous les sujets ont été abordés », « c’est difficile d’être original… », et d’autres formulations. Et bien je pense que l’on peut toujours faire preuve d’originalité. Après tout, pense à la sciences fiction, tout est possible, tout est imaginable. Certains te diront qu’un roman qui se vend parle d’amour, de sexe ou d’argent. N’est-ce pas un peu redondant ? Bien sûr, nous avons tous des thèmes de prédilection. Pourquoi ne pas allier deux passions par exemple ?

Alors dis-nous, quelle est ton originalité ? Quelle est ta subtilité ? Ce qui fera que le lecteur va retenir ton livre ? A toi de décider ce qui est important dans ton œuvre. Personne d’autres n’a ce droit alors, reprend ta souveraineté, écris, vis ton art jusqu’au bout. Fais-toi confiance, écris et deviens !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :