Autobiographie : Ecrire pour qui ?


Depuis quelques semaines, nous nous attardons sur l’autobiographie pour ceux qui ont envie d’écrire leur histoire. Je t’invite à lire mon article de présentation, ainsi que mes articles sur pour quoi écrire son autobiographie, le matériel, l’environnement, écrire qui et pour qui … Aujourd’hui, le thème sera ta raison d’écrire, ta cible. Pour qui vas-tu écrire ? Nous avons vu pourquoi s’écrire, mais pour qui ? C’est une question qui se pose. Car si tu écris pour la famille, pour une épouse ou un enfant, ton langage sera plus familier ; de même pour le milieu du travail, il y aura un lexique propre ; pour un livre plus universelle, il y aura lieu d’expliciter le contexte et le lexique.


Ecrire pour ses proches


Peut-être vas tu t’adresser directement à quelqu’un et tutoyer la personne. Le langage est différent, plus familier. Pas besoin de contextualisé : la personne sait que tu habites telle région de la France, dans une époque contemporaine. Nous pouvons imaginer une lettre ouverte. Pense aux lettres de Mitterrand ou encore de Victor Hugo. Tu peux imaginer un dialogue avec une personne défunte. Ou tu peux écrire directement à un te te enfants. Tu peux te lâcher et être créatif, surtout si tu ne veux pas que cela sorte du cercle familiale. On peut imaginer un poème. Attention, ce n’est plus la même chose si tu écris pour quelqu’un qui en sort, un collègue, ou le reste du monde.


Ecrire pour le milieu du travail


Tu veux transmettre ton savoir à un employé, un apprenti, un jeune de ta boite ? Ou tu veux écrire un livre sur tes recherches, ton parcours, ton vécu dans tel ou tel société. Alors tu pourrais imaginer ou non un lexique. Cela dépend si ceux qui vont le lire vont comprendre les mots spécifiques.


Tu peux aussi écrire une sorte de morale ou un bilan de ta carrière (où tu étais, où tu es arrivé, comment et ce que toi tu voulais, tes objectifs). Cela pourra peut-être aider quelqu’un. L’important est de se mettre à la place du lecteur, est-ce tout à fait clair ?


Attention également à ne pas utiliser des noms de personnes connus sauf accord écrit de leur part. On peut aussi le dire dans le cadre de la famille, il vaut mieux mettre uniquement la majuscule et un point. Mieux, je conseille de se renseigner juridiquement selon l’utilisation.


Ecrire pour le grand public


Si tu écris pour l’ensemble des lecteurs, ou l’une des deux premières catégories sans savoir si celui ci va être lu par le commun des mortels, alors plusieurs points sont à souligner. D’abord, il faut toujours te mettre à la place du lecteur, qui ne sait pas d’où tu viens, où tu es et ce que tu penses.

D’ailleurs, je te conseilles de te faire relire à des personnes extérieures avant de publier. Contextualiser peut devenir très important. Si on te lis dans dix ans, nous avons besoin de savoir qui, quand, où, quoi, comment ? Tout simplement. C’est comme cela que l’on apprend aux enfants à faire leur premier résumé de livre. A moins que ton genre littéraire soit plus précis, comme l’absurde. Sinon il est important que le lecteur se situe dans le temps et dans l’espace. On peut même imaginer un arbre généalogique ou une frise chronologique dans les cas extrême.


De même, il va peut-être falloir que tu explique certain terme, par rapport à ton métier ou à un patois ou une expression de la région par exemple. Tu peux soit expliquer à la suite, soit mettre une note de bas de page, soit faire un lexique à la fin.

Conclusion


En résumé, je dirais qu’il faut prendre soin de ton lecteur, d’abord comprendre à qui tu t’adresse. Pense que pour un roman, ou un essai, il faut aussi penser à son lecteur final, dans l’écriture d’abord, mais également pour la promotion. Rien ne sert de dépenser des milles et des cents pour une pub qui ne s’adresse qu’au 18 – 25 ans si les personnes intéressées ne sont que des personnes âgées de plus de 70 ans et inversement.

Alors pour qui écris-tu ?

Si tu aimes avoir un support papier ou si tu veux en savoir plus sur l’écriture de ton autobiographie, c’est possible ! J’ai écrit un livre Comment écrire son autobiographie : Le Livre de ta Vie. Il est disponible sur Amazon en format papier ou ebook. Pour tout achat du livre papier, je t’offre l’ebook. C’est facile, il faut juste m’envoyer un mail avec la preuve d’achat. Et si tu ne souhaites pas passer par Amazon, n’hésites pas à m’envoyer un mail : amiauteur@gmail.com.

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. 28 juin 2019

    […] C’est aussi le moment de transmettre des valeurs importantes. (Voir l’article : écrire pour qui ? )Comme je le disais au dessus, avec le numérique, qui sait jusqu’où va aller votre récit ? […]

  2. 18 septembre 2019

    […] Enfin, il y a une dernière raison d’écrire et qui me semble importante, c’est un message à faire passer. J’avais déjà écris un article à ce sujet, l’autobiographie : écrire, pour qui. […]

  3. 4 juin 2020

    […] sur pour quoi écrire son autobiographie, le matériel, l’environnement, écrire qui et pour qui … Cet article est un peu plus général car il va concerner toutes les personnes désirant […]

  4. 1 octobre 2020

    […] articles pour quoi écrire son autobiographie, le matériel, l’environnement, écrire qui et pour qui … Aujourd’hui, nous allons revenir sur les lieux de ton récit. Il y a ton histoire bien […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :